064toDanni with shoes

Betsalel : une invitation au voyage

Au cours de son voyage, Betsalel nous fait connaître l’art des communautés juives dans le monde, de l’antiquité à nos jours.

Par les fiches descriptives, organisées selon les arts de l’espace, du visuel, du quotidien et du spectacle ; par les dossiers thématiques, ordonnés selon les cycles de la vie, les fêtes, l’archéologie, les techniques d’art, l’architecture, la peinture, les objets cultuels, et le théâtre ; par des pièces de théâtre sur les personnages bibliques et historiques ; par des activités ludiques comme les quiz, les puzzles, des bandes dessinées sur les découvertes archéologiques et une exposition sur le livre de Béréchit par Eliahou Sidi, Le Voyage de Betsalel nous expose comment, au sein de chaque communauté ceux qui étaient dotés d’un sens artistique ont pu embellir leur quotidien.

En Europe, du moyen âge au 17e siècle, le commanditaire principal d’œuvres d’art est l’Eglise. Les Juifs produisent au sein de leur communauté mais leur production reste celle d’une minorité. Cela n’empêche pas les orfèvres, les enlumineurs, les bijoutiers, d’honorer des commandes extérieures sans lien avec la communauté.

Au 18e siècle, au moment où les Juifs connaissent les prémices de l’émancipation, des académies d’art sont enfin ouvertes aux juifs qui peuvent apprendre le dessin et la peinture. A côté d’un art cultuel, se développe un art réalisé par des artistes juifs qui s’engagent dans des courants artistiques sans dévoiler leur identité juive.

Le Voyage de Betsalel nous présente diverses architectures, dont celle des synagogues, en suivant les changements architecturaux dus à l’adaptation des communautés en terre d’accueil et à l’évolution des techniques de construction. Il nous révèle les fresques de la synagogue de Doura Europos ; les pavements en mosaïque des premières synagogues ; le travail des enlumineurs de différentes écoles en Espagne, Catalogne, Allemagne, Italie ; le travail des peintres de cour actifs en Allemagne dans différentes cours avant la période de l’Emancipation ; les choix iconographiques des artistes après la période de l’Emancipation. Le dessin, la gravure, la photographie, la sculpture sont aussi abordés ainsi que l’art cultuel des différentes communautés de diaspora et d’Israël. Le Voyage de Betsalel nous initie également au théâtre où l’interprétation d’un personnage, d’une situation, invite à entrer dans l’histoire autrement.

Le Voyage de Betsalel, en proposant à la jeunesse diverses expressions artistiques du patrimoine juif, a en mémoire que la première œuvre d’art est le tabernacle du désert. Par diverses rubriques, Le Voyage de Betsalel rassemble, compare, nomme, analyse, partage et déconstruit les idées reçues sur l’art juif. Cela afin d’éveiller chez l’élève la capacité à regarder, à exprimer et à développer une pensée critique et fondée.