France

C’est au Ier siècle que l’on attribue l’arrivée des premiers Juifs en France, juste après la conquête de Jérusalem par les Romains. Ceux-ci auraient embarqué des captifs juifs dans trois bateaux pour les mener à Bordeaux, Lyon et Arles. Au 5e siècle, on trouve des communautés juives à Vannes, Clermont-Ferrand, Narbonne, Valence et Orléans. Sous les Mérovingiens l’alternative proposée aux Juifs est le baptême ou l’expulsion. La situation change sous les Carolingiens qui accordent des privilèges à la communauté juive. Avec la première croisade, Rouen et Metz sont le théâtre de conversions forcées et de persécutions. En 1144 Louis VII bannit de son royaume tous les juifs convertit au christianisme. Malgré la situation tendue au 10e  et au 11e siècle, Rabenou Guerchom ben Yehouda, surnommé Meir Ha Golah et Rabbenou Chlomo ben Itzhak ou Rachi réunissent autour d’eux de nombreux érudits et laissent leur nom dans l’histoire du judaïsme. Les communautés de Provence, connaissent au 12 siècle une période d’épanouissement intellectuel. Des centres d’étude se créent à Narbonne, Montpellier et Lunel. Henri II en 1550 permet aux nouveaux chrétiens de se réinstaller dans le sud de la France. Ils en sont expulsés à la veille de la révolution. En 1791, l’Assemblée nationale accorde aux Juifs les mêmes droits que les citoyens.