THE JAZZ SINGER

THE JAZZ SINGER

Jazz Singer, le Chanteur de Jazz en français, est un film d’Alan Crosland adapté de la pièce de Samson Raphaelson. En 1927, avec plusieurs scènes chantées et quelques dialogues insérés dans des scènes muettes, Le chanteur de Jazz est le premier film parlant. Lors de sa sortie, la voix d’Al Jolson provoque un tonnerre d’applaudissements.

Jazz Singer, le Chanteur de Jazz en français, est un film d’Alan Crosland adapté de la pièce de Samson Raphaelson.

En 1927, avec plusieurs scènes chantées et quelques dialogues insérés dans des scènes muettes, Le chanteur de Jazz est le prmeier filmm parlant. Lors de sa sortie, la voix d’Al Jolson provoque un tonnerre d’applaudissements.

L’intringue est simple. Le vieux Rabinowitz, qui chante à la synagogue, a chassé son fils de la maison lorsqu’il  l’a surpris en train de chanter du jazz. Quelques années plus tard, le jeune Rabinowitz, devenu Jack Robin, est sur le point de produire à Broadway.

Le jour de Yom Kippour, il doit choisir entre sa carrière de chanteur ou chanter Kol Nidré à la synagogue à la palce de son père malade. Malgré les supplications de son producteur, il opte pour remplacer son père. La scène finale se déroule le lendemain de Yom Kippour, après la mort de son père. Il fait la fierté de sa mère en lui chantant ‘Mammy’, grimé de noir, devant une salle comble.